Neo ( Antshares ), l’Ethereum chinois

Neo ( Antshares ), l’Ethereum chinois

Neo ( Antshares ), l'Ethereum chinois
Neo ( Antshares ), l’Ethereum chinois
Site officiel : neo.org

 

 

Salut à tous ! Si vous aimez l’Ethereum, alors Neo devrait vous intéresser. Neo ( anciennement Antshares ) est une cryptomonnaie similaire en beaucoup de points à l’Ethereum avec pour exception d’être entièrement made in China. On le qualifie d’ailleurs souvent d’Ethereum chinois.

Genèse et fonctionnement de Neo

Neo est une cryptomonnaie sur blockchain à part entière, elle n’est pas un token sur une autre blockchain. Cette cryptomonnaie à une particularité étant donné qu’elle dispose nativement de deux tokens : Le Neo ( NEO ) ainsi que le NeoGas ( GAS ).

Le premier totalise 100 millions de Neo et représente un droit de participation au réseau. Ce droit inclus un droit de vote pour la comptabilité, sur les modifications du réseau Neo, etc ..
L’unité minimal du Neo est de 1, ainsi il n’est pas divisible.
Le deuxième, GAS, est lui le carburant du réseau qui permet de payer les frais du réseau sur les smart-contracts ou les envois de NEO. Son montant maximal est fixé à 100 millions de GAS tout comme le NEO.
Son unité minimale est elle fixé à 0.00000001 GAS.

Au lancement de Neo, seul les 100 millions de NEO ont été générés, contrairement au GAS qui commence avec aucune unité. Pour la génération de ces fameux GAS, elle se fait à mesure que de nouveaux blocs sont inclus dans la chaîne. 8 GAS sont générés initialement, avant une diminution de 1 GAS par bloc chaque année ce qui revient à une réduction tout les 2 millions de blocs. La limite des 100 millions de GAS sera atteinte 22 ans après le lancement.
Le GAS est distribué proportionnellement à la quantité de NEO détenu. Stocker du NEO revient donc à générer du GAS au fil du temps.

Gestion des smart-contracts

Si je vous parlait d’Ethereum chinois au début de ce billet, ce n’est pas pour rien. Tout comme l’Ethereum le réseau Neo permet de faire exécuter des smarts-contracts et un de ces points forts, selon moi, est qu’il permet de programmer les smarts-contracts en différents langages. Actuellement C# et VB.net mais pour les langages C, C++ et Go, il est prévu qu’ils soient implémentés également dans le futur.
Il s’agit la d’un énorme avantage car il sera possible, pour un développeur, de pouvoir coder un contrat rapidement dans le langage avec lequel il est le plus à l’aise.

Ces smarts-contracts ouvrent la voie à de potentiels tokens qui pourrait venir se greffer dessus, tout comme les tokens ERC20 sur l’Ethereum.

Bannière de Coinbase

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *